LE projet d’accompagnement PSYCHOSOCIAL

L’ILFG a mené de nombreuses actions dans le champ social depuis plus de vingt ans, avec des partenaires :

Le Conseil Général de la Haute-Vienne, La Mission Locale et La Ville de Limoges, La DASS de la Haute-Vienne, La DRASS Limousin, La Gendarmerie Nationale, l’Association de réadaptation sociale du Limousin…

Mobilisation psychosociale pour les personnes en situation de précarité

Cette nouvelle forme d’intervention, mise en place et financée par le Conseil Départemental de la Haute Vienne, avec le soutien du FSE (fonds social européen), vise à la mise en place d’entretiens de mobilisation de type psychosocial pour des bénéficiaires du dispositif RSA ou d’autres minimas sociaux présentant des troubles du comportement ou des états de mal être, voire de détresse psychologique.

Ces troubles signalés par les travailleurs sociaux sont susceptibles d’entraver la possibilité d’insertion sociale. Ce programme n’est pas libre d’accès, les personnes sont orientées par les travailleurs sociaux.

Le Projet Abstinence-insertion

Depuis 1991 l’ILFG a mis en place et animé un projet appelé Projet Abstinence-Insertion1

(1) en partenariat avec le Conseil Départemental de la Haute-Vienne, et le service pénitentiaire d’insertion et de probation de la Haute-Vienne.

A qui s’adresse ce projet ?

Ce projet s’adresse aux personnes socialement défavorisées, dépendantes à l’alcool, dont l’addiction entrave la possibilité d’insertion.

Comment se déroule l’accompagnement ?

Ce projet consiste à mettre en place, sur tout le département, des entretiens et des groupes de paroles pour le public concerné.

Il propose un programme spécifique d’aide et d’accompagnement de ce type de public. Il réalise un travail en réseau dans le secteur social, avec les médecins traitants, les équipes hospitalières, les travailleurs sociaux, les associations et les familles.

Le Projet Mots Pour Maux

a été élaboré en 1993, en partenariat avec l’Association de réadaptation sociale du Limousin. Ce projet consiste à offrir des entretiens d’aide et d’accompagnement à visée psychothérapique aux victimes ou auteurs de violences familiales ou conjugales.

L’appui Social Individualisé

Depuis 1996, cet appui est réalisé en partenariat avec le Conseil Général de la Haute-Vienne, puis la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales de la Haute-Vienne et la DRASS Limousin.

« L’A.S.I » est une mesure d’accompagnement qui vise à assurer le retour des personnes à une vie sociale autonome.

Fondé sur la construction d’itinéraires contractualisés, l’accompagnement associe l’insertion sociale et professionnelle et met en oeuvre une batterie d’actions :

l’accueil, l’écoute, l’orientation, la contractualisation d’un projet, suivi de l’insertion au travers d’entretiens individuels ou d’actions collectives
des interventions spécialisées visant à régler durablement des problèmes d’argent, de logement, de santé, d’intégration culturelle…
l’accompagnement de longue durée par un soutien psychologique et moral, une aide concrète aux démarches, à l’organisation familiale, un maintien dans la formation, l’emploi ou dans l’activité,

La durée maximale de l’accompagnement A.S.I est fixée à 6 mois et est renouvelable une fois.